Châssis et bras oscillant : les deux éléments clefs de la partie cycle d’un pit bike

En réalité, ces deux éléments sont essentiels pour toutes les motos. Néanmoins, il est nécessaire d’insister sur cette importance pour le pit bike, car beaucoup de conducteurs de cette mini moto ont tendance à oublier ce détail. Obnubilé par le désir d’aller de plus en plus vite, ils négligent combien leur conduite, leur sécurité, les performances et l’endurance de leur pit bike dépendent grandement de ces pièces. Quelle que soit leur agilité et leur maîtrise de la conduite, lorsque le châssis est en piteux état ou de mauvaise qualité, ils ne pourront pas conduire correctement leur pit bike. Pire, ils ne pourront pas réaliser les figures qu’ils comptent exécuter durant les compétitions.

Le châssis

Le mot le plus utilisé en pit bike est « cadre » et non châssis, même si les deux expressions désignent la même pièce. Il existe plusieurs types de cadres en fonction de la matière avec laquelle leur fabrication est réalisée : chrome-molybdène, fibre de carbone, acier, aluminium… Vous avez quelques modèles de cadres sur https://www.wkx-racing.com/143-partie-cycle-pit-bike-dirt-bike. Eh oui ! Sachez qu’il est possible de changer de cadre lorsque celui de votre pit bike actuel est endommagé. À ce propos, sachez qu’il est fondamental que le cadre soit résistant sinon il se cassera au moindre choc violent. S’il se déformait, il est possible de le réparer. Mais s’il se brise, alors il faudra le changer. Un cadre résistant signifie également qu’il est bien, et demeure, rigide. Sans cette rigidité, les roues du pit bike ne seront pas alignées. Or cet alignement est fondamental sinon la conduite ne sera pas possible. L’apparence d’un cadre, ou plutôt son aspect et sa forme est appelée « architecture ». L’architecture d’un cadre d’un pit bike est spécifique. Voilà pourquoi il est recommandé d’acheter le cadre uniquement dans une boutique spécialisée dans les pièces détachées pour pit bike.

Le bras oscillant

Le bras oscillant est une pièce rattachée à la suspension arrière. Ceci étant, il est considéré comme un élément fondamental de la partie cycle, car il contribue au bon roulement de la moto. En outre, on peut considérer qu’il constitue un prolongement du cadre à l’arrière. Il constitue en quelque sorte la partie mobile du châssis. Depuis les premiers pit bike, le design et les performances du bras oscillant ont sans cesse été améliorés. Comme vous pouvez le lire ici, le pit bike, c’est une soixantaine d’années d’évolution aussi bien au niveau technique qu’au niveau de sa pratique (compétition, mode, législation…). Pour en revenir au bras oscillant, sachez qu’il peut être constitué de deux branches ou d’une branche. Mais dans tous les cas, son rôle principal est d’actionner le combiné de suspension. Tout comme le cadre, le bras oscillant permet également de garder les roues bien alignées. En outre, c’est grâce au bras oscillant que la roue arrière peut osciller avec un débattement correct, ce qui autorise une suspension convenable. Autre rôle du bras oscillant, il constitue un allié pour le frein arrière. Le bras oscillant a bien entendu d’autres rôles, mais ceux qui viennent d’être cités sont les principaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *